Mes billets d'humeur sont des petits textes d'humour,en fonction de l'actualité ou de mes lectures, de mes humeurs ou mes états d'âme, à lire avec beaucoup de dérision...

Je déteste...

Voilà c'est reparti... encore une fois dans les cartons et ce sera l'heure de dire " Bye bye Beyrouth". Nous avons donc passé 2 ans dans le joyeux bazar du Liban pour changer d'univers et adopter une vie à l'africaine, enfin peut-être puisque nous attendons la confirmation d'un départ. En attendant, va quand même falloir que je passe par des étapes que j'avoue détester, un des revers de l'expatriation...

Alors motivation ! Elle est où hein la motivation?!! Elle est où ouhhhh !!! Ben elle n'est pas là, j'en suis sûre. J'ai beau me cacher sous les draps mais je sais que mes ennemies m'attendent avec leurs coffres béantes ouvertes et vides. Je n'ai pas le choix car les malles, elles sont toujours prêtes à se remplir de nos souvenirs. Un, Deux, Trois... Let's go !!!! C'est alors l'histoire de ma vie : ranger, trier et caser ma maison transportable dans des malles toujours trop étroites. Pas de places perdues dans ces boîtes à sardine !

Première étape, vider les armoires. Les affaires sont sorties des placards pour être mis en tas avec la fameuse phrase de "on emmène...", "non on n'emmène pas..."et toujours une hésitation qui vient se glisser! C'est gymnastique à la maison ! Faut enjamber des montagnes devant chaque placard. Ça démoralise mon épouxx ...  qui se lamente lorsqu'il tente de trouver une place sur le canapé sans se blesser par un truc qui traîne, quand il voit l’état de notre chambre et le bazar sur notre lit et surtout réalise ma fatigue, les yeux cernés et les traits tirés lors de cette période de transition.

Dans ce remue-ménage incessant, la vie familiale continue. Bien entendu, je ferai l'impasse sur mon humeur à prendre avec des pincettes, mon manque de patience, l'agacement dès qu'on me fait une réflexion même insignifiante. Danger, je mords ! Mon épouxxx se fait tout petit, les enfants sont rodés à ces périodes et au milieu de cette jungle, on jongle entre devoirs, activités et autres mais... mais, on dit "Adieu la bonne cuisine de maman et bonjours les pizzas". Les livreurs deviennent des potes et reconnaissent le numéro de notre téléphone. Plus de besoin de GPS pour trouver notre adresse à tel point que je me demande s'ils ne campent pas devant notre porte d’entrée. Les enfants commencent avoir des indigestions et ont appris par cœur les brochures des divers menus. "Dis maman, ça fait combien de temps que t'as pas cuisiné ???? Parce que j'en ai marrrre, j'ai des boutons qui me sortent de partout! REGAAARDE ...." Nourriture grasse garantie !!! Je dois dire que c'est vrai, les déménagements nous rendent en plus moches avec de grosses cloques sur le visage et le teint blême ! Euhhh encore 15 petits jours chéri, on tient le choc???"  Et on me dit que les voyage forment la jeunesse, ben on en reparle !!!! Je les déteste !!!!

Deuxième étape, vider l'appartement ! Eh oui... C'est l'heure de faire une petite beauté aux meubles, (je suis jalouse !), dépoussiérer et passer le chiffon magique pour les faire briller. Brizzz... Souriez c'est pour la PHOTO ! Passer mes soirées devant mon ordinateur pour une belle mise en page et diffuser... Et les prix de vente ? Combien ? Pff ces fameux prix, pas assez cher ma fille, trop cher ma p'tite dame ! Grrrr, j'en peux plus, je craaaaaque ! Dire qu'il faudra tout racheter de nouveau lors de la prochaine installation... Aimable, si si, je vous assure ! Même très aimable quand je réponds à toutes les demandes, prends les mesures, négocie avec les futures prétendantes de mes meubles, les charme, pour finir par brader. Dans 15 jours, la famille quitte définitivement le Liban et tout est encore là. Pression, pression et pression !
Pourquoi ? Pourquoi vendre si tard ? Je sais ... l'anticipation n'est pas notre point fort et avec mon épouxxx, on ne peut jamais prévoir ce qu'on fera demain !!! Pas de risque de s'ennuyer avec lui !!!
Bref, vendeuse de meubles, je suis vraiment trop nulle. J'abandonne toute idée de reconversion dans ce domaine. Là encore je déteste !

Reste le dernier point, la fameuse soirée des ADIEUX !!!! La pire de toutes, mon calvaire, mon angoisse, celle que je déteste la plus au monde, cette putain de soirée d'adieux ! Parce que comme t'as pas assez de boulot, de stress, les copines te demandent "alors c'est quand votre soirée de départ?" Il ne te reste plus qu'à organiser pour une bonne cinquantaine de personnes une soirée de compétition. Surtout,ne pas oublier des noms sur la liste car ce petit monde se connait. Tu as toujours quelqu'un qui rencontre quelqu'un qui balance une phrase du genre " aaah naaan, nous ne pouvons pas ce soir-là, on a la soirée de départ des Gauthier" à celle qui forcement n'est pas invitée. Et là, moment de solitude ! "Commmmment vous z'êtes pas invités???" Vite, un coup de fil pour rajouter untel? "Ooooh désolé ! Je t'ai zappé..." Bref, on se retrouve toujours dans des situations compliquées à gérer. Au lieu d'être cinquante, j'ai 20 invités de plus sur ma liste. Ouinnnn je vais les caser où ces gens mouahhhh !!!! Pas au milieu de mon fouillis? Impossible ! Cuisiner ? J'y pense même pas, pas le temps ! Alors trouver un lieu, un traiteur, et signer un beau chèque à tout ce p'tit monde de pro.
Me restera plus qu'à caser le superbe cadeau que nous recevons pour notre départ, surtout pas encombrant LE CADEAU s'il vous plait ! RATE ! Et un carton en plus dans le déménagement !

La soirée? Ah oui, la soirée ! Super sympa de recevoir toutes les personnes qui ont partagé des moments avec nous, la goûte au nez à force de renifler, les yeux rougis par l’émotion et le paquet de mouchoir en guise de pendentif. Je passe ma soirée à pleurer ! L'horreur ! J'ai intérêt d'avoir en plus un maquillage waterproof sinon en prime je ressemble plus à un personnage d'Halloween à la fin de la soirée... Les "au revoir", les embrassades qui durent depuis 3 semaines, les "tu vas nous manquer"... Au s'cours.... Je me noie... Et je déteste !

Et voilà que même mes mômes s'y mettent ! Eux aussi veulent leur journée "d'Adieux" avec leurs copains. Et j'ai 3 mômes !!! C'est la cata, j'applique le self contrôle, la ZEN attitude, le lot de tisanes "keep cool" pour retenir mon émotion. Naaannn... J'veux pas d'AAAADIEUXXX....Z'veux plus pleurer !!!!

Le plus difficile est de savoir qu'il y a des visages, des personnes que j'aime que je ne croiserai plus sur mon chemin, même si le monde de l’expatriation est un petit monde. Peut-être avec beaucoup de chance, nous en rencontrerons au carrefour d'une prochaine expatriation. Mais faut beaucoup de chance... et cette idée d'abandon, je déteste aussi ...



1 commentaires:

Merci pour votre commentaire,
Laure

Etre informé par email de la diffusion d'un nouveau message

"Laurefamily" est un blog personnel. Mes écrits sont à prendre avec dérision et légèreté, histoire de passer un bon moment ensemble. Si tel n'est pas le cas, je n'oblige personne à venir le lire. A bon entendeur...

Me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Les blogs Laurefamily, avril 2013. Fourni par Blogger.
 
Mots d'humeur Blogger Template by Ipietoon Blogger Template