Mes billets d'humeur sont des petits textes d'humour,en fonction de l'actualité ou de mes lectures, de mes humeurs ou mes états d'âme, à lire avec beaucoup de dérision...

La nuit des publivores


Mais quelle idée, quelle idée j'ai eu là !!! Je pensais passer une soirée à chiller ! A Beyrouth, la nuit des publivores est un festival, j'avoue ! Le spectacle se trouve plus dans la salle au milieu d'jeuns venus s'enjailler dans cette résoi . Allez, genre, je ne suis pas vieux jeu mais je crois quand même que j'ai dépassé le cap du boloss sous tise. Tranquille et installée à coté de mes bests, je constate que la salle se remplit à vitesse grand V. Un boug puis deux et trois sont venus s'avachir dans les fauteuils de la rangée juste devant moi. J’étais yomb ! La vue directe sur une horde de géants entrain de faire des selfies avec leur hightec !!!Je vous assure, ça fout le seum !

Je tiens le choc et j'suis deter à passer une bonne soirée. Je ne vais pas les calculer ces cassos mais j'avoue que ça m'enlise à donf  !!! Je suis vraiment vénère après le service marketing qui a eu l'heureuse idée de préparer ces petits sacs "SURprise" pour le public déposés sur les sièges.
Alors, que trouve-t-on dans ces petits sacs?
- Des ballons gonflables dont pour la plupart ont fini dans la tronche du voisin;
Pfffff ...
- Quelques échantillons publicitaires qui ont été destroillés parterre;
Krkrrcrac ...
- Des sarbacanes-sifflets qui ont servi à nous percer les tympans toute la soirée;
Grrrrr ...

La lumière s’éteint, le défilé des pubs va commencer. Mais pour les visionner, va falloir que je fasse preuve de patience et d’ingéniosité. Résignée, je tente de mater l’écran entre deux chevelures en brosse mais c’était dans la version optimiste; CHEESE SOURIRE, je garde le moral ! C’était sans penser que leurs sièges se transformeraient en trampoline, que leurs têtes deviendraient un balancier d'horloge. En plus le son dans cette salle était naze. Les cris, enfin plutôt les hurlements d'ours en rut et ces ricanements de meufs fraîches trop occupées à faire crari, commencent à me donner la nausée !!! Sont zarbs ces jeun's, vraiment chelou ! Je résiste à la tentation de dégager d'ici !

Cependant, j'ai trop kiffé quand le cocktail abus d'alcool, effet trampoline et hypoxie a pris le dessus sur nos gaillards. Oufissime quand ils ont dégagé rapidement, non discrètement, pour finir dans la cuvette des toilettes où ils ont d'ailleurs dû se noyer puisque que je n'ai pas eu le plaisir de les revoir !!!!  Ahhh, je suis saucée, je vais enfin apprécier ce moment de détente !!! Mais le rideau sur l'écran est tombé, la séquence est terminée, la lumière revient déjà et le film est terminé, je relève mon strapontin, c'est le moment de l'entracte... Disons que c'est surtout l'heure de grailler et de s'en griller une, mais aussi le moment de remplir gratuitement nos sacs à main transformés en cabas de friandises. HOOOh les boloss !!!

La projection a repris. Ça passe crème, la salle s'est bien vidée. Mais, au s'cours... C'est quoi ces bayes ? L'ambiance est de nouveau reloue, les casse-bonbons reprennent de plus belle. Mes oreilles éclatent sous les tututuuuu des sifflets. Je vais en prendre un pour cogner sur l'autre. Keep cool... keep cool... Respire ! Naannn... j'ai trop la haine !!! Wesh-Wesh, on s'arrache ! De toute façon, demain, on charbonne.


Traduction :

Mais quelle idée, quelle idée j'ai eu là !!! Je pensais passer une soirée à chiller ! A Beyrouth, la nuit des publivores est un festival, j'avoue ! Le spectacle se trouve plus dans la salle au milieu d'jeuns venus s'enjailler dans cette résoi . Allez, genre, je ne suis pas vieux jeu mais je crois quand même que j'ai dépassé le cap du boloss sous tise. Tranquille et installée à coté de mes bests, je constate que la salle se remplit à vitesse grand V. Un boug puis deux et trois sont venus s'avachir dans les fauteuils de la rangée juste devant moi. J’étais yomb ! La vue directe sur une horde de géants entrain de faire des selfies avec leur hightec !!!Je vous assure, ça fout le seum !

Chill : qui plaît : prendre du bon temps « J’ai passé la soirée à chiller ! ».
J’avoue s’utilise en fin de phrase et uniquement quand vous n’avez rien à avouer.
S'enjailler : se mettre en condition, faire la fête.
Résoi : soirée.
Genre ; il remplace alors peu ou prou « comme si »ou pour introduire une citation approximative.
Boloss : Se dit de quelqu'un qui n'est pas particulièrement vif d'esprit.
Tease ou tise : alcool
Best : meilleur ami « Elle, c’est ma best !».
Boug : un garçon « J’adore ce boug ».
Yomb : énervé.
Selfie : auto-portrait », ça signifie vraiment "je m’aime je m’aime je m’aime".
hightec : smartphone.
Avoir le seum : être déçu, dégoûté ou être énervé / la rage.

Je tiens le choc et j'suis deter à passer une bonne soirée. Je ne vais pas les calculer ces cassos mais j'avoue que ça m'enlise à donf  !!! Je suis vraiment vénère après le service marketing qui a eu l'heureuse idée de préparer ces petits sacs "SURprise" pour le public déposés sur les sièges.
Alors, que trouve-t-on dans ces petits sacs?
- Des ballons gonflables dont pour la plupart ont fini dans la tronche du voisin;
Pffffff ...
- Quelques échantillons publicitaires qui ont été destroillés parterre;
Krkrrcrac ...
- Des sarbacanes-sifflets qui ont servi à nous percer les tympans toute la soirée;
Grrrrr ...

Deter’ : determiné « Pour gagner la course, j’suis deter ‘!».
Calculer quelqu'un : faire attention à quelqu'un.
Cassos : Littéralement cas social. Synonyme : boloss.
Ça m’enlise : ça m’énerve, ça m’ennuie.
A donf : à fond.
Vénère : énervé.
Destroille : détruit.

La lumière s’éteint, le défilé des pubs va commencer. Mais pour les visionner, va falloir que je fasse preuve de patience et d’ingéniosité. Résignée, je tente de mater l’écran entre deux chevelures en brosse mais c’était dans la version optimiste; CHEESE SOURIRE, je garde le moral ! C’était sans penser que leurs sièges se transformeraient en trampoline, que leurs têtes deviendraient un balancier d'horloge. En plus le son dans cette salle était naze. Les cris, enfin plutôt les hurlements d'ours en rut et ces ricanements de meufs fraîches trop occupées à faire crari, commencent à me donner la nausée !!! Sont zarbs ces jeun's, vraiment chelou ! Je résiste à la tentation de dégager d'ici !

Mater : regarder.
Chelou : louche.
Naze : mauvaise qualité, démodé, fatigué.
Meuf : femme.
Fraîche : se la raconter « Arrête, tu te sens fraîche là !».
Crari : genre. Par exemple : "Faire crari" : faire genre, se la péter.
Zarb' ou Zarb : zarbi, quelque chose ou quelqu'un de bizarre.

Cependant, j'ai trop kiffé quand le cocktail abus d'alcool, effet trampoline et hypoxie a pris le dessus sur nos gaillards. Oufissime quand ils ont dégagé rapidement, non discrètement, pour finir dans la cuvette des toilettes où ils ont d'ailleurs dû se noyer puisque que je n'ai pas eu le plaisir de les revoir !!!!  Ahhh, je suis saucée, je vais enfin apprécier ce moment de détente !!! Mais le rideau sur l'écran est tombé, la séquence est terminée, la lumière revient déjà et le film est terminé, je relève mon strapontin, c'est le moment de l'entracte... Disons que c'est surtout l'heure de grailler et de s'en griller une, mais aussi le moment de remplir gratuitement nos sacs à main transformés en cabas de friandises. HOOOh les boloss !!!

Kiffer : adorer, apprécier.
Etre saucé : être enthousiaste.
Zarb' ou Zarb: zarbi, quelque chose ou quelqu'un de bizarre.
Oufissime : hyperbole signifiant que c'est très bien.
Etre saucé : être enthousiaste.
Grailler : manger.
S'en griller une : fumer une cigarette.
Boloss : Se dit de quelqu'un qui n'est pas particulièrement vif d'esprit.
( Clin d’œil La Dernière Séance - Eddy Mitchell )

La projection a repris. Ça passe crème, la salle s'est bien vidée. Mais, au s'cours... C'est quoi ces bayes ? L'ambiance est de nouveau reloue, les casse-bonbons reprennent de plus belle. Mes oreilles éclatent sous les tututuuuu des sifflets. Je vais en prendre un pour cogner sur l'autre. Keep cool... keep cool... Respire ! Naannn... j'ai trop la haine !!! Wesh-Wesh, on s'arrache ! De toute façon, demain, on charbonne.

Ça passe crème : ça passe bien, ça le fait, c'est nickel...
Baye : truc. Ex : "C'est quoi les bayes ?" : "que se passe-t-il ?".
Relou : lourd, qui prend la tête.
Haine : l’expression : « avoir la haine » signifie avoir honte.
S'arracher : partir.
Charbonner : travailler.
Wesh sorte d’interjection, terme malléable et dénué de sens(« wesh-wesh »).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire,
Laure

Etre informé par email de la diffusion d'un nouveau message

"Laurefamily" est un blog personnel. Mes écrits sont à prendre avec dérision et légèreté, histoire de passer un bon moment ensemble. Si tel n'est pas le cas, je n'oblige personne à venir le lire. A bon entendeur...

Me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Les blogs Laurefamily, avril 2013. Fourni par Blogger.
 
Mots d'humeur Blogger Template by Ipietoon Blogger Template